Lier la qualité d'un membre au nombre d'opérations/échanges effectués?

Bonjour,

Si la June est d’abord pour promouvoir les échanges entre nous, y a-t-il dans la formule qui calcule la « Qualité » d’un membre, une variable qui donne du poids à celui qui échange beaucoup?
Gagner en poids/qualité parce que j’échange en JUNE. Est-ce déjà le cas?
Merci!
CarBro
Belgique Pondrôme

1 « J'aime »

Si on mesurait ce genre de chose, nous verrions quelques personnes faire des quantités d’échange de monnaie juste pour monter dans les stats.
La mesure devenant un objectif, perdrait tout intérêt.

6 « J'aime »

on de voir les choses. Mais d’un autre côté, combien de compte restent immobiles une fois que le membre est certifié.?
L’objectif est d’échanger? alors pourquoi pas un petit incitant?

1 « J'aime »

La personne qui n’échange pas, se retrouvera de facto à la moyenne. Ceux qui sont complètement désinvestis perdront leur compte par manque de certifications ou par non-renouvellement de l’adhésion. Ceux qui n’échangent pas pensent peut-être s’enrichir sans rien faire mais ils ne peuvent dépasser la moyenne. Ce n’est pas gênant en soi. Puisque s’ils ne sont plus là, c’est du pareil au même. Perso, j’invite tjrs les membres de la Toile de Confiance à conserver leur compte même s’ils n’échangent pas. Comme ça ils seront déjà à la moyenne le jour où ils en auront besoin.

2 « J'aime »

Question intéressante que je me suis déjà posée. Voici des éléments qui me sont venus à l’esprit :

  • une certification est le signe d’un vrai engagement (lecture de la licence, rencontre IRL…), mais de quoi une transaction monétaire est elle le signe ? (transaction de test, transaction uniquement pour le commentaire de transaction, transaction non intentionnelle, remboursement, transaction de spam…). Le sens d’une transaction peut énormément varier d’une transaction à l’autre. Il est très délicat de pondérer les différentes significations.
  • les transactions écrites en blockchain ne sont pas exhaustives, beaucoup de transactions peuvent avoir lieu sous forme de papier / jeton physique. Doit-on dire que la caisse de change est très active économiquement, beaucoup plus que les personnes qui ont ensuite échangé les jetons sur un marché ?
  • si un compte a réalisé beaucoup de transactions car il a été très actif par le passé, quelle est sa note ? si un compte a réalisé peu de transactions parce qu’il est tout récent mais échange fréquemment, quelle est sa note ? Il faut donc définir une durée sur laquelle on observe : la dernière semaine ? les six derniers mois ? les deux dernières années ?
  • un compte qui échange des tous petits montants doit-il être considéré aussi actif qu’un compte qui échange des gros montants ?
  • un compte qui échange toujours avec les mêmes comptes doit-il être considéré aussi actif qu’un compte qui échange avec une grande diversité ?
  • le compte qui donne doit-il être considéré aussi actif que le compte qui reçoit ?

Bref, il y a énormément de questions et chaque combinaison de réponse donne une note différente. Parmi toutes ces notes possibles, laquelle vas-tu choisir ? Est-ce la même que quelqu’un d’autre ?

Si tu prends le temps de répondre très précisément (assez précisément pour écrire du code) à toutes ces questions, on peut travailler à mettre au point un indicateur avec ses points forts et ses points faibles. Admettons que tu aies à disposition un tel indicateur, que ferais-tu avec ?

9 « J'aime »

Salut,

Ta réponse bien structurée fournit de très bons éléments de réflexion.
Un grand merci!
CarBro

1 « J'aime »

L’objectif de la monnaie libre est de mesurer les échanges avec un invariant, et c’est déjà énorme et révolutionnaire.

'L’objectif" d’échanges qu’on entend ici ou là est plutôt une incitation à faire vivre et promouvoir notre monnaie pour ne pas l’oublier, chose malheureusement trop fréquente surtout lorsqu’on est certifié

2 « J'aime »

Perso, j’ai deux comptes principaux, un compte membre, et un compte simple portefeuille.
Mon compte membre comporte des identifiants chiants à taper et il faut qu’il en soit ainsi pour sécuriser l’ensemble de la toile de confiance.
Il ne me sert qu’à certifier, co-créer, et recevoir les dons de Remuniter (caisse des forgerons).
Mon simple portefeuille avec des accès plus simple me sert à effectuer la plupart de mes transactions.
Du coup quel sera ma note/qualité?
Si pour faire croire que je suis actif, je crée des centaines de comptes et fais tourner ma monnaie dessus, en la faisant passer assez souvent par mon compte membre.
Aurais-je une bonne qualité?

@Hugo-Trentesaux te pose des questions sur la méthode de calcul, moi sur la pratique, on a pas fini de creuser pour faire le bon choix.

Ta réflexion part d’une bonne intention, mais la toile de confiance est déjà une bonne réponse, pas parfaite, mais pas si mal, ceux qui font le plus d’effort pour échanger, se rencontrer, auront à priori des qualité de dossier plus forte.

Par contre à quoi sert une bonne qualité de dossier, elle sert aux autres, pas à soi (a part glorifier son égo :grin:).
Elle permet aux nouveaux de devenir membre plus sûrement, à nos certifiés d’aider leurs certifiés à en avoir une meilleur, à l’ensemble de la toile de pouvoir se trouver facilement… etc

6 « J'aime »

bonjour,

à mon sens, c’est la qualité du réseau, voir son étendue qui fait la qualité d’un membre, mais aussi les échanges, car uniquement certifier pour voir sa qualité monter, c’est purement de l’égo.
Par contre, en ce qui concerne les échanges, je trouve qu’il y a une disparité horrifiante entre les régions que j’ai du mal à admettre, car comme mentionné, il y a de nouveau une forme de course à l’enrichissement qui n’a plus aucune mesure avec les valeurs réelles.
On ne peut s’empêcher de chercher une équivalence avec une monnaie « dette », car elle implique le même effort pour l’obtenir et que si le DU est une référence de valeur, sans bien évidemment l’associer à un RU, il doit le rester par rapport à une valeur de base commune qui met tous les membres sur le même niveau.
La qualité du membre ne devrait donc se déterminer qu’en fonction du nombre d’échanges et non de la valeur de ces échanges, mais la disparité de la valeur donné à ces échanges ne le permet pas, vu la disparité des valeurs allouée au biens et services, particulièrement au regard de de celle de la monnaie « dette » (pour ne pas dire l’€), qui peut être d’un ratio de 1 à ??? donné aux objets ou services.
Ce qui favorise, encore une fois, l’échange entre « grosses fortunes » qui finalement en font un « commerce lucratif ».
Ma conclusion: la qualité d’un membre n’est actuellement pas basé sur sa valeur sociale, mais bien sur sa valeur « financière », ce qui pour moi est rédhibitoire et à terme, me ferait sortir de ce système.
Cordialement
Rudy

Ça peut en être (on est humain :wink:), mais pas seulement, comme je l’ai dit précédemment, ça sert aussi aux autres, si un maximum de gens monte à une qualité supérieur à 80% alors certains égos seront rabaissé car ils se sentiront noyé dans la masse et ne seront plus le centre de leur monde local, qui sans leur intervention, un nouveau ne peut pas rentrer.

Perso par chez moi on manque de membre ayant ce niveau de qualité et j’aimerais bien ne plus être décisif sur certains dossiers.

Concernant les ratio, il y a déjà pléthore de sujet là dessus pour éviter que celui parte en hors sujet, y poster cette réflexion de préférence sur ceux ci

2 « J'aime »

Je ne sais pas si tu parles de la qualité d’un membre telle que définie pour les règles de la toile de confiance. Si c’est ce le cas, ce que tu dis est faux.

1 « J'aime »

la certification devient « congénitale » et on demande de pouvoir être certifié et certifier des membres ayant plus que 80 pour monter le plus vite possible en qualité, pas pour échanger mieux et plus !
La preuve, si tu certifies des nouveaux membres voisins que tu connais bien, tu perds en qualité, alors que si tu te tapes 1600 bornes pour aller en Espagne, avec 2 ou 3 certifs de membres bien placés là-bas, tu éclates ton score.
Donc le but est bien d’élargir la toile, mais pas l’échange local et ça se voit très bien car essayes de certifier des nouveaux membres sans qu’il y ai au moins un 1 dans les 5 et ça met 1 mois et avec un 1, ça met 1 jour.

1 « J'aime »

Très bien vu !

Tu ne perdras jamais en qualité en certifiant…
Au pire tu reste au même niveau, si tu perds, c’est que tes certifs reçu se périment (idem pour tes certificateurs) ou que l’ensemble de la toile baisse en qualité.

Il n’est nul besoin que tous les membres d’un groupe local fassent des milliers de km, mais certains voyagent, partent en vacances, ont de la famille ou des amis éloignés, et ceux là peuvent très bien faire bénéficier à tout le groupe local des liens qui les unis avec d’autres groupes, et d’ailleurs ça bénéficie aux deux groupes.

Et encore une fois à part pour l’égo, ce « score », ne te sers pas, il sert à tous.

4 « J'aime »

ok, ça doit être ça, la toile baisse en qualité, alors que plus il y a de membres actifs, ce devrait être le contraire, mais ce ne semble pas être le cas pour tout le monde et ce qui m’horripile, c’est de voir des comptes portefeuille qui explosent par la différence de valeurs données aux objets ou services qui peuvent être multipliés par 10 voir 100 en fonction des régions !
On rentre là dans de la pure spéculation « commerciale » et plus de l’échange, ce qui rend ces échanges quasi impossible de haut en bas, puisqu’on est là dans une pure pyramide de valeurs liée à celle du business et non de l’échange équitable de ces valeurs.
Il suffit de voir le rapport entre la valeur du portefeuille et la qualité du membre ou l’inverse. de même que la valeur qui est donnée aux objets et services de ces mêmes membres, ce qui reflète bien les valeurs d’équité ;o).
Mais bon, je ne vais pas perdre ou faire perde du temps, je vais probablement continuer dans mon coin, avec mes ou nos valeurs locales, ce qui nécessairement va splitter les groupes plutôt que les rassembler étant donné que les valeurs de « partage » deviennent fondamentalement différentes, malgré que l’idée de départ, pour moi en tous cas, n’était absolument pas spéculative, ce qui semble par contre bien le devenir pour d’autres.

Attention @Caribro le mot « qualité » employé sur certaines pages pour voir si la règle de distance est validée, est un terme purement technique. Il ne s’agit que d’un calcul qui établit le rapport entre le nombre de référents atteints et le nombre total (un pourcentage) ou le nombre à atteindre (1,… étant l’objectif).

Il n’y a rien dans la formule qui prend en compte les transactions, ni le nombre ni les valeurs. Le terme « qualité » n’est pas adapté mais c’est le mot actuellement employé.

2 « J'aime »

Cool faut pas se mettre dans des états pareils en regardant les comptes des autres ou leur qualité.
La ML c’est un autre paradigme et au contraire, tout ça doit te réjouir :grin:.

1 « J'aime »

Publication impossible à commenter, c’est un gloubi-boulga de concepts mal compris tant sur le plan de la création monétaire que sur les notions de valeur et de commerce…

1 « J'aime »

Oui. Je pense que les concepts ne sont pas bien compris. Cette phrase en est encore la preuve.

En effet, il n’y a aucun rapport entre la « qualité » d’un membre et les échanges qu’il fait. Le concept de qualité n’a rien à voir avec le fait qu’il s’agisse d’une personne de qualité ou de confiance ou encore de qqun qui fait des échanges. Le terme qualité, comme le dit si bien @kalimheros, est un terme purement technique qui indique la proportion de membres référents atteints en moins de 5 pas dans la toile de confiance (ce qu’on appelle la règle de distance). Les membres référents étant les membres qui ont émis ET reçu au moins X certifications (le X évoluant en fonction de la taille de la toile). Voir les détails ici. Depuis que nous avons dépassé 3125 membres, X est égal à 6. Ce qui signifie, qu’à ce moment-là, le nombre de référent a baissé et donc la qualité des membres a sûrement baissé aussi.

En ce qui concerne les commentaires liés aux prix pratiqués, c’est un autre sujet.

1 « J'aime »

@Caribro

Il y a aussi la dimension collective de la reliance (« qualité », quantité de réseau).

On peut trouver deux personnes qui se connaissent et qui à deux ont ce qu’il faut en qualité pour certifier des nouveaux. Et donc pas besoin forcément de passer par une personne ayant beaucoup voyagé (deux ou trois qui auront un peu moins voyagé mais étant complémentaires vont très bien!!)

Alors pour éviter les problèmes d’égo une solution est de voir tout ça comme collectif et non individuel.

Car tout ça sert au réseau et donc au collectif, sans point central.

On certifie un endroit « éloigné » de la toile de confiance (via un-e de ses membres), on l’aide, mais l’inverse est vrai, cet endroit « éloigné » avec pas mal de membres quand même nous certifie (via un-e membre), il nous aide.

La reliance gérée de manière décentralisée évite les blocages, permet d’égaliser la création monétaire au final…

Ce que je trouve dommage, c’est parfois la faible activité sur gchange, très peu de vues même sur des annonces intéressantes.
Je crois qu’il faut former à gchange et inciter le plus de gens à ouvrir des pages gchange par activité.

1 « J'aime »