Plate-forme NFT en June (projet)

Je dois trop jouer aux jeux vidéos, j’ai pas compris en quoi ça réglait le problème de leak… que demandait @rimek ? :grimacing:

1 « J'aime »

Le souhait de Rimek de constituer un support éphémère de type « snap chat » lui appartient et indépendant du réseau NFT en développement.

Le système de smart contrat NFT avec son système de paternité décentralisée en Blockchain et de support des œuvres sous IPFS est un changement de paradigme.

Ah non ! C’est fou de lire ça en 2022.

Que ce soit en CD ou en Digitale, il y a un effort, un travail qui est fait par l’artiste même si je comprend l’attachement au support CD ce n’est plus comme ça que la musique est consommé.

T’es en train de me dire " ton fichier audio il vaut rien " alors que pour faire la chanson sur le fichier audio j’ai peut-être passé 3 semaines. Pour la chanson Rap June j’ai dû mettre 3 mois et j’ai payé des ingé pour le mixage.

Mais je respect ton point de vue, beaucoup pense comme toi. C’est pour ça que c’est ingrat quand t’es artiste il faut être passionné parce que pour 3 min d’écoute il y a parfois beaucoup de temps derrière, mon dernier album à pris 2 ans, j’ai compté à peu prés 2 800 heures pour 21 min d’écoute.

2 « J'aime »

@tuxmain parle de l’objet CD ou de la suite d’octets qui encode un fichier, pas du contenu du fichier (qui a certainement demandé un travail).

La plupart des logiciels libres sont téléchargeables gratuitement, car le prix de leur copie (qui n’est pas le coût de leur création) est négligeable. De même, l’action de copier un fichier musical en le téléchargeant a un coût très faible, sans rapport avec son coût de création, et il n’y a pas de solution technique pour l’empêcher.

@tuxmain amène donc le questionnement sur le modèle de rémunération des artistes.

2 « J'aime »

Bah non… il dit carrément de tout mettre gratuitement pour créer l’engouement, c’est pas bête du tout mais j’aime bien l’idée que la June (étant co-produite si on est membre) puisse inciter à soutenir/acheter/valoriser une démarche artistique (musicale dans mon cas) sans que ce soit gratuit même si c’est quand même un peu gratuit au final…

Dans un système non-libre je comprends la démarche du gratuit pour se faire connaître et espérer de la visibilité, certains vont même payer des youtubeurs pour que le youtubeurs passe la musique sur sa chaine ou en story, mais ça c’est du bizbiz à la UNL.

Il y a sûrement d’autres façon de faire en ML et merci à vous de creuser un peu ce sujet avec moi pour trouver des solutions. :wink:

1 « J'aime »

Tu auras du mal à restreindre la copie d’un bien numérique et la technologie NFT n’apporte rien là dessus.

As-tu considéré la création et la gestion d’une cagnotte pour les artistes utilisant la G1 ? ça pourrait être un bon point de départ pour la rémunération et un moyen de communication.

3 « J'aime »

En ce qui me concerne, pour mon cas-- je parle pour moi—, je veux absolument éviter le truc de__ je fais une cagnotte avant de faire un album__ même si je sais que ça marcherait bien mieux que de sortir un album et de le vendre. (j’ai déjà fait le test) mais c’est aussi parce qu’il n’y a pas vraiment de public rap fr dans la June. (juste des curieux)

D’ailleurs les NFT c’est hype en ce moment et l’associé d’une manière ou d’une autre à la ML ça peut attirer le public. (c’est aussi ça l’idée)

@Paulart a pensé à un truc comme ça, un système qui redistribue les dons de la cagnotte aux artistes mais bon là c’est autre chose.

PS : voici le label qui a mixé le son " Rap June "

label

Ce n’est pas la seule solution, on peut aussi faire une caisse de rémunération permanente, comme Liberapay/Tipeee/uTip/Patreon, ou comme les subventions institutionnelles, le mécénat, le salariat. Comme ça, l’artiste (ou le chercheur, le développeur) est rémunéré pendant son travail (avec le risque assumé d’échec) ce qui lui permet de vivre et de travailler. Le fruit de son travail, payé collectivement, peut alors être libéré, et l’artiste peut continuer ses projets avec l’assurance d’un revenu, qui l’autorise à expérimenter des choses moins vendeuses mais qui lui plaisent plus, par exemple.

L’article de recherche d’un universitaire qui est publié gratuitement sous licence libre sur Internet ne vaut pas rien ! Son auteur a été payé pendant sa production, même si personne ne cite l’article au final.

3 « J'aime »

Effectivement c’est à ça que je pensais plus qu’à du crowdfunding pour financer la création d’un album.

En tout cas tes morceaux sont bien appréciés les fois où ils sont diffusés dans les visio ML.

C’est surtout de la hype spéculative pour l’instant. Je n’ai rien contre la techno en elle-même, on veut bien remplacer les banquiers avec la ML (et les cryptomonnaies en générale), pourquoi pas remplacer les notaires avec les NFT…

1 « J'aime »

Décentraliser les monopoles issus de l’héritage romain est justement un des intérêts des « smart contracts » en blockchain.

1 « J'aime »

Tu n’as rien compris, il fait du RAP :joy:

Sinon, pour être sérieux sur un sujet sérieux, je n’y connaît pas grand chose en commerce musical mais j’ai mon ressenti qui doit pouvoir compter sans pour autant être une vérité applicable à tout le monde.
Personnellement, je ne peux pas acheter un morceau/album de musique sans en avoir entendu un minimum (intérêt du bouches à oreille, radio, …).
Donc, il y a forcément un moment où l’écoute sera gratuite pour que le public puisse connaître l’artiste. C’est à ce moment là seulement que je pourrais me dire « Ok, j’achète ses albums les yeux fermés » ou « Ce n’est pas ma cam, je vais voir ailleurs ». Mais là, rien à voir avec la monnaie, c’est plus ma façon de fonctionner. Dans mon passé, je me suis retrouvé plusieurs fois à acheter des albums que j’avais entendu de plusieurs façons.

Voilà, si ça peut t’aider à avancer dans tes recherches @rimek :wink:

1 « J'aime »

Bah franchement ça serait mieux, je rejoins @Mateo à 100%

C’est vrai que le minimum c’est d’avoir un aperçu avant d’acheter un album mais dans les faits (dans le rap surtout) ça télécharge à toute patate, c’est rare que les auditeurs achètent quand ils aiment bien un artiste, " bien aimé " c’est pas suffisant pour acheté il faut que ça soit tendance, qu’il y ai un buzz, une histoire qui va avec etc… etc… l’œuvre en elle-même est pratiquement secondaire, c’est beaucoup l’image qui joue de nos jours dans le rap, c’est exactement ce que je dénonce dans mes albums d’ailleurs.

Ouais, je ne connais pas bien le milieu du RAP :wink:

1 « J'aime »

Le Rap est né du mouvement Black Panther, le RAP dans sa forme originale c’est " le bavardage " sans musique, juste un discours qui visait à galvaniser les foules pour les droits des citoyens afro-américains dans les années 60.

Un de ses co-fondateur s’appelle " H Rap Brown " il a inspiré des artistes comme Gill scott Heron qui pratiquait le Rap authentique, il y avait aussi " The last poets ", Et puis le mouvement black panther a été interdit et " H Rap brown " incarcéré.

Le Rap est rapidement remplacé en 1974 par Afrika Bambataa qui invente le " Hip Hop " avec DJ Kool Herc. Le Hip hop n’a rien à voir avec le Rap (contrairement à ce qu’on entend partout) Le hip hop propose du divertissement, la culture de l’ego, le sexe, l’argent, le succès, un peu inspiré du mouvement Hippie (peace, love, unity) un des premiers morceaux hip hop Rapper’s delight sorti en 1979.

Quand le mouvement est arrivé en France dans les années 80, les RG ont commencé à surveiller de près la boutique Tikaret à Paris où les premiers artistes du mouvement venaient faire leur musique, les RG voulaient savoir si ils étaient du mouvement RAP ou du mouvement HipHop.
Tous les artistes en France qu’on appelle " rappeur " à tort, ce sont toujours revendiqué du mouvement HipHop donc inoffensif pour le système et bancable pour le business :wink:

D’où ma démarche avec la June car tout le milieu du Rap est aujourd’hui quadrillé par des investisseurs et des financiers. C’est une vraie Catass… trooff !

2 « J'aime »

L’adage de Gil Scott Héron actualisé devrait être « révolution will not be televisioned and in front of screen neither ».

« La révolution ne se fera pas par la télé ni devant un écran. »

1 « J'aime »

Ce que tu demandes est très difficile à obtenir si on prend en compte toutes les conditions de l’expérience… Même si on utilise la cryptographie pour autoriser l’accès à la lecture du son, il reste la liaison vers le système auditif.

La seule solution serait d’implanter dans l’oreille de tes auditeurs une puce qui décode pour entendre !! Les AirPod et lentilles connectées en prennent la voie, mais est-ce la bonne?

A mon avis, le goût pour la sécurité mène à d’impossibles solutions.

L’autre solution est de partitionner le réseau Internet en autant de sous réseaux d’amis, d’amis. Astroport fabrique un Internet « N+2 » (ala scuttlebutt) en comparaison de celui-ci « N+7 » (on constate qu’on est tous l’ami de tous à une distance moyenne de 7). Il impose cette sur-couche protocolaire à IPFS.

Dans ce type de sous-réseaux @rimek le niveau de confiance relatif est suffisant pour que ta volonté soit respectée, sans imposer des contraintes techniques complexes :wink:

Personnellement, je souhaite quitter ce réseau Internet N+7 bien trop chaotique et dangereux quant il s’agit de faire tourner des algorithmes à ce niveau de visibilité globale…

Finalement, ce type de réseau « aptes à contractualisation » nécessite un lien fort entre personne physique et numérique. Le niveau N+2 se trouve présent dans la June, au niveau des relations « membre ». Notre WoT est un « acte d’état civil » numérique libre parfait en comparaison de celui recherché par nos dirigeants au travers de leur « pass ».

Ce sujet est au cœur de la performance « Astroport One ».

Abonne toi, on est bien en forêt jardin :heart:

1 « J'aime »

J’ai peut être une solution toute con : jirafeau.
Jirafeau est un service libre d’envoi de fichier qui permet d’autoriser un seul téléchargement 'genre wetransfer mais libre et avec plus d’options). En plus il y a un mot de passe. Le fichier est hashé, chiffré et en option téléchargeable une seule fois. Par contre c’est à faire à la main.
Tu peux tester sur mon instance si tu veux voir à quoi ça ressemble :
https://jirafeau.attilax.fr

Il te file à la fin un lien pour ton correspondant et tu lui refiles, c’est tout.

2 « J'aime »

J’ai tenté de faire un album d’anticipation qui aborde ce sujet de l’évolution technologique j’ai bien creusé le truc dans le projet " Réalité augmentée " d’ailleurs c’est bizarre de voir ce que je disais ce réaliser. J’avais même lancé la mode des QR Code avant que ça devienne à la mode. finalement c’était bien anticipé.

Oui, c’est peut-être la meilleure solution effectivement. :+1:

1 « J'aime »

Franchement c’est pas mal mais c’est vrai que le truc vraiment relou c’est de faire un lien à chaque fois. Mais merci je vais probablement m’en servir à l’avenir.

1 « J'aime »

Moi, j’écoute de la musique Libre…

1 « J'aime »