Pourquoi pas un géconomicus en double monnaie?

Un idée m’est venue, stupide peut-être, parce l’idée de passer presque toute une journée à jouer ne me convient pas.

Pourquoi ne pas proposer une partie de géconomicus en double monnaie.
On aurait une partie des joueurs, tenants de la monnaie dette qui refuseraient d’utiliser la monnaie libre, et une autre partie des joueurs qui eux, utiliserait la monnaie dette avec tous les autres joueurs plus la monnaie libre uniquement entre eux.

Peut-être trop compliqué à mettre en place, mais plus représentatif du monde dans lequel nous vivons.

A la fin, on pourrais comparer les richesse produites par les joueurs utilisant la monnaie libre, et celles produites par les autres joueurs, au prorata du nombre de joueur dans chaque catégorie.

C’est peut-être pas une bonne idée, car tout le monde ne pourrait pas expérimenter les deux monnaies. Sauf à faire plusieurs parties…
Et il faut un nombre de joueur assez important…

Je sais pas, c’est juste une idée! A améliorer peut-être?

2 « J'aime »

Il s’agit du jeu geconomicus dans sa forme « confrontation» qui a été joué pendant les rml10 de Montpellier .

Lors de cette simulation , L’utilisation des deux types de création monétaire libre et non libre sur une même société montre que les individus en difficulté avec la monnaie non libre ont pu developper des échanges , être aidé par l’émulation économique libérée sous monnaie libre.

3 « J'aime »

y aurait il un compte rendu ?

1 « J'aime »

Galuel et Kimamila ont participé à présenter le compte rendu oralement . je ne sais pas s’il existe la video ou une trace écrite quelque part.

j’ ai écouté galuel lors du précédent exposé sur sa chaîne ytub où il disait si j’ ai bien compris que celà n’ avait pas super bien fonctionné, un géconomicus à réaorganiser pour ce qui concerne le double emploi selon lui ?

j’ai organisé/participé à une dizaine de géconomicus en 5 ans .

Je n’ai jamais su élaborer moi-même les tableurs informatiques nécéssaires à la publication , je n’ai su que conserver toutes les données à l’ancienne , sur des papers board et des découpes de nappes en papier utilisés …dans mon grenier. desolé. c’est bête.
Mais quand un informaticien present au jeu repond positivement à ma demande de graphe , l’eveil est de suite bien plus clair que le bisto de nass que j’opere à defaut au tableau
Ces quelques experiences de Géco sans tableur, avec une vue générale non ordonnée des comptes , permet à chaque fois de constater lors du tour de parole du ressenti comme l’influence du type de monnaie utilisé est fondamental sur notre comportement.

Or le géco « confrontation » ne permet pas aux joueurs de tester les deux monnaies .
c’est pour l’observateur comme je fut lors de cette première et seule expérience, qu’il était perceptible de sentir la différence de comportements socio-économique entre les monnayeurs par la dette et monnayeurs par le DU.
Aussi j’ai retenu de l’analyse des résultats que l’économie en stress sous monnaie dette trouvait solidarité auprès de l’économie sous cette même monnaie mais libre .

bref, le jeu "confrontation est limité à ceux qui ont déja fait un jeu géconomicus et n’apporte pas d’éléments beaucoup plus pertinent d’un point de vu relativiste que le géco classique ou que le module galillée and co qui suivent.

bien entendu.
tu peux détailler ‹ ‹ trouve refuge dans l › économie de la même monnaie mais libre ›’ s’ il te plait ?

edit: tu fais biensur référence à la complémentarité

Bein trouver de la tune pardi.

(Faut arrêter avec ce terme de complémentaire quand’il s’agit d’unite de mesure).

l’ unité de mesure c’ est dans le cas où elle n’ est pas subsidiaire, qu’ elle tourne en autonomie réelle et non dépendante quelque soit les besoins.

dans notre double emploi nous pourrions donc traiter d’ une june suffisante et d’ une monnaie non libre avec deux représentants, juste deux

je rappelle que selon l’ exponentielle du nombre de membres, nous pourrions être des centaines de milliers en moins de cinq ans, ce qui signifie une forte tendance à la suffisance y compris pour des matières privatisées

je comprends rien à ce que tu affirmes, toujours est il que ça semble hors sujet concernant le jeu géconomicus , sa version confrontation et les modules qui suivent.

1 « J'aime »

dans un jeu à plusieur monnaies nous pourrions échouer la création monétaire d’ une d’ entre elles y compris la G1

bein non

mdr tu paries ?

Ce n’est pas très constructif comme discussion :slight_smile: Essayez de chercher la cause de votre désaccord :wink:

1 « J'aime »

Il n’y a pas de désaccord .
Juste une réponse à une affirmation fausse.

C’est maigre comme argumentaire pour convaincre :stuck_out_tongue:

2 « J'aime »

Il n’y a pas à chercher à convaincre .

Disons qu’il manque un mot, à priori un verbe à l’infinitif, pour que cette phrase ait un sens :

dans un jeu à plusieur monnaies nous pourrions échouer la création monétaire d’ une d’ entre elles y compris la G1

voir ? faire ? Kamoulox ?

Et que ce soit « voir » ou « faire », la phrase peut être vraie ou fausse, cela dépend des règles qui auront été choisies pour le jeu. La version « confrontation » qui a été jouée mettait en présence deux populations : l’une qui jouait en monnaie-dette, l’autre en monnaie libre. On pourrait aussi imaginer :

  • tout le monde a droit au DU et au crédit bancaire
  • on peut choisir l’une ou l’autre des monnaies, et en changer en cours de partie, ou pas.
  • et toute autre possibilité.

Comme ces règles n’ont pas été précisées par Nessbyz, on est dans le flou le plus total.

1 « J'aime »

j’ ai utiliser le verbe échouer comme sucider quelqu’ un , échouer un navire , en opposition à s’ échouer volontairement, je ne pensais pas qu’ il pouvait y avoir une incompréhension ici sinon je l’ aurais corrigée