Production et vente de pain bio en June!

Salut tout le monde !

Alors voilà. J’ai été pendant 9 ans, de 2008 à 2017, boulanger bio à mon compte.
Pour la petite histoire, j’ai arrêté pour me former à l’AI-CNV (www.ai-cnv.com), dans un but de reconversion professionnelle. Je me suis inscrit à une formation de 3 ans, qui s’est terminée en oct 2020. Mais je ne suis pas encore accrédité, et je suis toujours RSA.
Lors de la dernière année de cette formation, j’ai découvert la June, et je suis tombé dedans.
Depuis, je me dis régulièrement : putain, si j’étais encore boulanger, je vendrais déjà mon pain en Junes et j’aurais là un moyen hyper efficace de booster la monnaie libre, en donnant à tous ceux qui hésitent à vendre des biens et services en June l’assurance qu’ils pourront, au moins, acheter un bien de consommation courante, à savoir du pain.
Et voilà justement que récemment, des boulangers qui livrent actuellement la Biocoop et la boutique paysanne du Vigan veulent lever le pied, et m’ont demandé si je voulais reprendre du service !
Bon, je leur avait tendu une perche en leur disant que s’ils avaient besoin d’un coup de main, j’étais prêt à venir travailler pour eux en June.
Mais là je veux saisir l’occasion pour produire et vendre moi même du pain en Junes !

Et du coup, je me creuse la tête pour savoir comment m’y prendre administrativement parlant.
Créer une asso ? une entreprise individuelle ? être micro-entrepreneur ?
Une asso du Vigan m’a aussi proposé de vendre du pain chez eux, par le biais de l’asso…
Mais voilà, j’aurais besoin de mieux peser le pour et le contre, les avantages et les inconvénients, d’avoir un statut qui soit simple et offre de la souplesse…
Alors si parmi vous y en a qui ont l’habitude d’accompagner des créations d’associations ou de petites entreprises, vos lumières mes seraient précieuse !
Sachant que l’idée, c’est pas de nourrir le système en lui payant des charges et des impôts, mais plutôt, si possible, de rester en marge. C’est possible je crois si je ne fonctionne qu’en Junes, mais j’aurai tout de même besoin d’acheter des matières premières en euro alors…

Merci d’avance pour vos retours !

12 « J'aime »

au delà du cadre dans lequel vous allez placer votre activité, comment allez vous vous fournir en farine, en eau ? Avec quelle monnaie allez vous payer vos matières première ?

1 « J'aime »

bein… en euros, jusqu’à temps que je trouve le moyen d’acheter au moins de la farine en Junes.
Donc dans un premier temps, il va bien falloir que du pain soit vendu en euros, en réalisant une marge, pour pouvoir financer la production destinée à la vente en Junes.

Y a aussi la possibilité de faire un prix mixte, qui serait transparent sur le coût de production en euros, c’est à dire pour le moment toutes les charges sauf ma rémunération. Et la partie Junes correspondrait à ma rémunération, pour mon savoir faire, le temps passé…

Ça pourrait se faire sur la base d’une remise permanente pour les membres de la Junes, avec les autres clients, ceux qui paient en euros, qui paient le prix habituel en euro, comme d’hab.

Peut-être ça pourrait aussi être l’occasion de tester le prix « libre et conscient », en étant transparent sur les coûts en euro, et permettant du coup aux gens de prendre leur part de responsabilité de la viabilité de l’activité.

2 « J'aime »

A partir du moment ou tu exerces sur le territoire français, tu dois faire ta compta en € et payer tes charges. Le fait d’être réglé en G1 ne t’exonères pas de cette obligation.

En Drôme, Ardèche, Gard, nous préconisons aux vendeurs d’encaisser une grosse partie en euros et le reste en G1. Par exemple 70% € et 30 % G1, ou 80, 20 ou 90,10.
Les euros permettent de payer les salaires, les fournisseurs, les impôts et taxes et la G1 permet d’acheter tout ce qui est vendable en G1. Et comme les réseaux de fournisseurs en sont au démarrage, ils sont souvent réduits. C’est là qu’il faut ajuster le % €/G1.

Vu que tu ne souhaites pas faire de bénéfices, j’opterais pour le statut associatif dans un premier temps. Eventuellement, tu pourrais t’appuyer sur une association existante pour ne pas avoir à partir de zéro.
Je t’envoie mon tel en MP en cas de besoin.

3 « J'aime »

merci :+1:

Que penses-tu de vendre une proportion de ta production de pain 100% en €, et une autre proportion 100% en G1 ? Cela permettrait de soulager des gens de quelques dépenses en euro, ça semblerait carrément incroyable (à celles et ceux qui ne paient qu’en G1), ça me permettrait de montrer un projet vraiment concret à mes ami·es, et ça les inciterait sûrement plus à finaliser leur inscription que s’il fallait payer le pain à 80% en euros. Et moi ça ne me dérangerait pas de payer intégralement en euros pour permettre à cette initiative de se développer :slight_smile:

(Projet super excitant !)

1 « J'aime »

Encore une fois, ne cherchez pas comment dépenser vos G1, mais comment en gagner. C’est ça qui va permettre à la G1 de se développer.

Sortez de la démarche du consommateur.

1 « J'aime »

Bravo !
Ça c’est une super nouvelle !
Courage, courage !

(c’est pas très constructif comme commentaire, prend le comme un cri du cœur)

2 « J'aime »

Oui, je sais pas encore comment je vais faire, mais il y aura des ventes en euro et des ventes en Junes, car j’aurai besoin de rentrer aussi des euros, pour payer/acheter tout ce qui ne peut pas l’être en Junes…

Bonjour, il en est où ce projet ?

Bein j’attends toujours mon SIRET pour pouvoir démarrer :slightly_smiling_face:.
J’ai fait la déclaration d’entreprise mi-décembre.

3 « J'aime »

Bonjour, le Gmarché a Sorgues nous a fait rencontrer un véritable artisan avec le très beau projet de réhabilitation d’un moulin. Il crée également ce magnifique outil. Son projet est de moudre une grosse quantité de blé et de la vendre aux boulangeries environnantes . Cet Artisan québécois vient d’intégrer la monnaie libre. Voici un lien avec ses coordonnées La Grange des Roues, tiers-lieu nourricier à Sorgues (84) cherche un-e référent-e Boulangerie | Objectif Terres
IMG_20220306_165052
IMG_20220306_165102

4 « J'aime »

Pourtant si la monnaie ne circule pas elle ne sert à rien!
Il faut créer les circuits de « dépense » de la June et le terme consommateur me va très bien lorsqu’il s’applique aux produits de première nécessité et pas aux babioles techno-chinoises.

Pour faire circuler la monnaie, le plus simple est de commencer par accepter soi-même cette monnaie avant de demander aux autres de le faire.

pas compris!?!
de un il est difficile de faire circuler la monnaie si je suis seul, je dois donc bien demander aux autres d’y adhérer (ou suggérer, ou inviter ou inciter peut importe le chemin)
de deux, je ne comprends pas ton allusion « il faut accepter soi-même cette monnaie ».

Pour permettre aux autres d’utiliser cette monnaie, il faut accepter cette monnaie en échange de bien et service. S’il peuvent utiliser cette monnaie, ils seront intéressés d’y adhérer.
Il est plus simple d’accepter soit même cette monnaie comme moyen de paiement que de demander aux autres de le faire.

Tu préfères ne pas démarrer en monnaie libre?
Enregistré à l’urssaf tu vas devoir de facto chercher des unl européennes et payer des impôts avec.
C’est pas pertinent et paradoxal comme demarche pour qui souhaite démarrer en monnaie libre.

Salut, si tu veux ton pain en june, je serais preneur (moins en unl mais je suis pas fermé).

Je réfléchi à faire un truc pareil, étant créateur. Mes questionnement se rapproche des tiennes.
En tant que particulier, où déclarer mes ventes ? Aurais-je des ennui plus tard si c’est taxé ? Je pense que je peux vendre sur Ğchange, mais qu’en est-il si je vends beaucoup ?

Et puis un truc important, si je signe un contrat pour ce que je crée, puis-je leur parler de la June et d’une clause qui ne leur laisserais plus l’exclusivité ? Dois-je leur dire que je vais en vendre en June à côté ou je me fout de cette clause qui leur donne l’exclu ?
Si je m’en fout, que va t-il m’arriver s’iels découvrent que je propose mon jeu disons « gratuitement » (selon eux)

Pour mon pain pas de soucis, je fais une fournée tous les 15 jours, il faut juste venir le chercher au Vigan :upside_down_face:.

En tant que particulier je crois que tu n’as rien à déclarer tant que ça reste occasionnel.

Pour ton contrat d’exclusivité, bein sois tu demandes et tu prends le risque qu’ils te disent non. Et alors tu verras si tu le fais quand même ou si tu respecte ton engagement. Ou alors tu dis rien et tu respecte pas ton engagement et tu prends effectivement le risque d’avoir à gérer ça plus tard. Ou bien encore tu rompts le contrat, mais avec le risque de perdre ce (gros ?) client…
À toi de voir en fait :sweat_smile:.

Ça y est, j’ai fait mercredi dernier ma première fournée de pain vendue partiellement en Junes. J’ai vendu quelques pains 100% euro pour celleux qui ne sont pas encore dans la June. Et des pains avec prix mixte, car je trouve ça plus normal que chaque client me donne au moins de quoi récupérer en euros ce que j’ai dépensé en matières premières et ce que je vais payer comme charges sociales (22% du CA), plus une part en Junes pour ma rémunération.
Du coup j’ai quand même fait une fournée de 40 kilos de pain, et une recette d’environ 1300 Ğ1.
Je vais faire une fournée tous les 15 j , couplée avec apéro-June / Ğmarché avec vente de pain.
Et j’espère que mon initiative va inciter / encourager d’autres personnes à commencer à vendre en Junes, sachant qu’avec les Junes reçues elle pourront au moins s’acheter du pain.

Yeah !

6 « J'aime »